Libre expression des élus

Tribunes libres - Avril 2016

Continuons ensemble

Groupe majorité

Découvrir, se balader, se divertir, séjourner :
Connaissez-vous Le Pays des Impressionnistes ?

Depuis toujours Chatou est promoteur d’une politique locale de coopération inter-communale pour le développement touristique.
Créé par le Sivom des Coteaux de Seine en 2001, Le Pays des Impressionnistes est un label qui a pour objectif de promouvoir le patrimoine des sept communes qui le composent actuellement : Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Le Pecq, Le Port-Marly, Louveciennes, Marly-le-Roi.
Centre de compétences qui porte des projets d’aménagement structurants pour les communes, le Sivom des Coteaux de Seine est un établissement public qui assure des travaux de voirie, d’aménagement de berges, d’espaces paysagers mais initie également une politique touristique cohérente de territoire.
Le tourisme est une branche phare de l’économie au plan national, en Île-de-France et particulièrement dans les Yvelines. Le Pays des Impressionnistes est une destination de premier ordre, avec un important potentiel de croissance. Insuffi samment connu par ses habitants mêmes, son territoire aux dimensions modestes foisonne de sites remarquables et de curiosités. Il dispose d’excellentes infrastructures et d’entreprises touristiques axées sur la qualité.
Aidée par l’Office du Tourisme du Pays des Impressionnistes, qui représente ces intérêts sur les plans national et international, la politique du tourisme dont nous souhaitons assurer la promotion vise à mieux exploiter notre potentiel local.
Trois axes clés font de Chatou un moteur essentiel de ce processus : Le Chemin des Impressionnistes qui forme un ensemble unique en France avec ses quatre parcours pédestres gratuits jalonnés de reproductions de peinture témoignant du caractère encore remarquable des paysages des sites impressionnistes ; un réseau de haltes fl uviales qui permet de proposer des croisières le long des berges de la Seine ; la présence de nombreux créateurs et d’artistes contemporains qui ouvrent régulièrement leurs ateliers.
Dans un marché très concurrentiel, Le Pays des Impressionnistes avec en son coeur Chatou, berceau des artistes du XIXe siècle fi gure comme un acteur majeur de développement économique local.

 

Cap Chatou

Pierre Grison, Katya Lainé, José Tomas
contact@cap-chatou.fr


Une nouvelle instance politique pour des projets ambitieux

La Communauté d’Agglomération Saint- Germain Boucles de Seine est née le 1er janvier 2016 (CA SGBS). Cette nouvelle structure se substitue à trois anciennes communautés : CA Boucle de Seine, CA Saint-Germain Seine et Forêt et la CC Maisons-Mesnil, et englobe Bezons. Elle regroupe 20 communes avec 330 000 habitants pour être à l’échelle du Grand Paris. Elle est composée de 92 conseillers siégeant en Conseil à Croissy et son siège administratif sera au Pecq. Elle devient chef de fi le dans les domaines suivants :
- Le développement économique ;
- L’aménagement de l’espace communautaire (y compris les transports) ;
- L’équilibre social de l’habitat ;
- La politique de la ville et accueil des gens du voyage ;
- La collecte et traitements des déchets ;
- La voirie d’intérêt communautaire ;
- La protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie ;
- La construction et la gestion d’équipements culturels et sportifs.
Pour quels objectifs ?
Cette nouvelle structure, créée dans le cadre de la simplification de la carte administrative de la France, doit porter les projets de long terme indispensables au développement et doit mutualiser les compétences pour une économie des frais de fonctionnement.
Pour nous, ces projets devront être « COP21-compatibles », c’est-à-dire contribuer à la transition vers un meilleur équilibre social, environnemental et économique. Par exemple la ligne de tramway T2, qui s’arrête au Pont de Bezons, devra se prolonger vers l’intérieur du territoire. Les économies d’énergie et les énergies renouvelables, sources de création d’emplois, devront trouver leur place. L’agriculture de proxi- mité, avec la Plaine de Montesson et celle de Mesnil-le-Roi, devra être protégée. Le développement économique devra intégrer l’économie sociale et solidaire.
La SGBS doit devenir un outil d’avenir pour améliorer le quotidien de chacun et projeter le territoire dans le XXIe siècle, aux contraintes sociales et climatiques fortes.

 

Chatou c'est vous

Emmanuel Loevenbruck, Clémentine Masson,
Vincent Grzeczkowic
www.chatoucvous.fr

Qualité des commissions thématiques : trois catégories

Les élus se rassemblent plusieurs fois par an en commissions organisées par thématiques (Urbanisme, Finances, Affaires scolaires, Culture, Famille Solidarité …) pour travailler sur des aspects techniques.
Ces commissions sont des réunions préparatoires aux délibérations votées en conseil municipal, et normalement un lieu d’échanges, oppositions et majorité réunies. Il nous paraît utile d’en mesurer la qualité des travaux et leur évolution dans le temps. Nous avons réalisé un premier exercice que nous affi nerons et nous porterons ce bilan sur notre site www.chatoucvous.fr pour la première fois en fin d’année.
Les facteurs que nous considérons :
Avant la commission : convocation fréquente, qualité de préparation de la commission : documents fournis, niveau de réfl exion sur une thématique, délai de réception du dossier avant la commission, qualité de l’ordre du jour en lien avec l’ensemble des compétences de la commission, vision prospective des sujets.
Pendant : qualité d’écoute et de prise en compte des remarques, respect des points de vue durant la discussion, techniques d’animation en vue de la coconstruction des délibérations.
Après : retour sur les questions sans réponse, qualité du compte rendu, avancée sur les sujets concernés Nous distinguons trois catégories pour les 11 commissions : les « accomplis », les « constructifs », les « sourds ».
À ce jour, une commission rentre dans la catégorie des « accomplis ». 6 commissions sur 11 se trouvent dans la catégorie des « sourds ». Elles se tiennent rarement, avec des délibérations déjà abouties, et un seul objectif : les présenter avant le conseil municipal pour éviter de rallonger inutilement l’instance suprême.
Ne serait-il pas temps de faire de la politique autrement et d’inclure les remarques constructives de tous bords en amont y compris des associations locales actives afi n d’améliorer le bien commun et de faire respirer la démocratie locale ? Nous en avons bien besoin en ce temps de réduction budgétaire où il faut savoir être à la fois inventif et pragmatique.

 

Objectif Chatou

Pierre Arrivetz - Mr Neumann
piarri@orange.fr - 06 33 33 25 76

Nos amis belges ont été durement frappés par la barbarie islamique qui tente de faire passer l’an mille pour l’avenir de l’humanité. Nous leur rendons hommage et les soutenons de tout notre coeur.

Les commerçants de Chatou font des efforts mais ceux-ci sont-ils reconnus ? ainsi, le gérant de la fromagerie de la place Maurice Berteaux s’asseoit-il sur des propositions de reprise plus intéressantes financièrement pour permettre à son jeune collaborateur de maintenir le fonds de commerce au bénéfice de tous. Ainsi, la librairie papeterie des hauts de Chatou après trente ans d’une prospérité acquise à la force du poignet, touchée de plein fouet par internet, cherche à se maintenir en déplaçant son fonds de commerce intelligemment dans la rue voisine. La municipalité y fait bizarrement obstacle : faut-il une fermeture sur site pour convaincre que la ruine de nos artisans est la ruine de tous ? ainsi, des jeunes s’engagent-ils place Maurice Berteaux dans un commerce de produits italiens dont la qualité n’est jamais prise en défaut. Ainsi, les brasseries offrent-elles un service presque en continu dont le succès est imprimé par le soutien des jeunes générations ce qui redonne un peu d’âme à notre vie nocturne. Ainsi, un magasin de téléphonie mobile assure-t-il depuis plus d’une décennie la satisfaction de tous ses clients. Ainsi, une boulangerie est-elle couronnée pour son crois- sant, le meilleur du département, une chocolaterie se distingue-t-elle par son raffi nement soutenu par son jeune créateur. On pourrait continuer la liste et conclure dans un chauvinisme imperturbable : être catovien, ce n’est pas seulement payer des impôts et voter à Chatou. C’est aussi acheter dans la commune, faire vivre l’artisanat. C’est récompenser l’effort et faire vivre notre ville. C’est donner une chance à la qualité française.








Ville internet @@@ 2012