Budget 2013

Archives > Budget 2014 > Budget 2013 > Budget 2012 > Budget 2011 > Budget 2010 > Budget 2009 > Budget 2008

Répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain

Hotel de villeLe budget 2013► Téléchargez le budget primitif de la Ville 2013
est de 44 460 301 €
dont 36,6 M€ de fonctionnement SOIT 82 %, 7,8 M€ d'investissement SOIT 18 %.


3 questions à…
Éric Dumoulin Maire Adjoint aux finances
Éric Dumoulin - Maire adjoint chargé des FinancesDans quel contexte avez-vous élaboré ce budget ? Il a été construit à la lumière du projet de loi de finances 2013. Il a donc anticipé le gel et/ou la baisse annoncés des dotations de l’État et intégré diverses hausses, notamment celle du Fonds National de Péréquation, pour lequel Chatou est contributeur net. D’une manière plus générale, l’État continue de transférer de nouvelles charges aux communes sans apporter le moindre euro en contre- partie. Le dernier exemple en date est la semaine de 4,5 jours pour les écoles maternelles et élémentaires. Sans porter de jugement sur le bien-fondé d’une telle décision, je constate qu’une fois encore la puissance publique se défausse quasi totalement sur les collecti- vités locales pour financer l’une de ses mesures. Nous nous attachons d’ores et déjà à construire une estimation des coûts induits, qui impacteront directement sur notre budget 2014.

Quels axes guident votre action ? Depuis de nombreuses années, l’élaboration du bud- get municipal suit la même ligne directrice. Nous visons à atteindre simultanément trois objectifs principaux. Tout d’abord, maintenir nos taux d’imposition pour éviter tout alourdissement de la pression fiscale : Chatou remporte cette année encore la palme de la commune la moins imposée des Yvelines au sein des villes de même strate. Le deuxième point porte sur la qualité des services offerts aux Catoviens : grâce à un effort permanent d’optimisation de notre organisation, nous visons à parfaire continûment notre performance. Le troisième volet de notre action consiste à soutenir une politique volontariste d’investissement. Pour 2013, elle sera – au-delà de la réalisation de notre PPI* – principalement consacrée à la voirie et à de nombreux travaux liés aux économies d’énergie.

Quid de la dette municipale ? Nous poursuivons notre politique de désendettement. Au 1er janvier 2013, l’encours de la dette atteint 18,1 millions d’euros contre 28 millions en début de mandat. Avec 600 € par Catovien, nous nous situons très en-dessous de la moyenne nationale qui s’établit à 1 139 € pour les communes de taille équivalente. Elle est en outre totalement sécurisée et ne comporte aucun prêt toxique. Cette rigueur, cette anticipation et ce souci permanent de bonne gestion permettent donc à Chatou de préserver ses grands équilibres, d’investir assez massivement et de préparer sereinement l’avenir.

* Plan Pluriannuel d’Investissement.

L'ASSOCIATION NATIONALE DES CONTRI BUABLES ASSOCIÉSA DÉCERNÉ À CHATOU LA PREMIÈRE PLACE DES COMMUNES LES MIEUX GÉRÉES ET LES PLUS ÉCONOMES DES YVELINES AVEC LA NOTE DE 18/20. http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

Dépenses réelles de fonctionnement : 34 130 074 €*
Une stabilité confirmée
* Hors autofinancement : 2 474 947 €.

Les dépenses de fonctionnement correspondent aux salaires du personnel municipal, à l’achat de fournitures ou de services, aux subventions aux associations, aux frais généraux de fonctionnement (électricité, téléphone, balayage de la voirie, entretien des espaces verts, assurances, taxes diverses…) et aux paiements des intérêts des emprunts.

Shema

SERVICES GÉNÉRAUX
Budget : 7 995 594 € - 105 agents
Ce sont les services qui font fonctionner la mairie : ressources humaines, informatique, services techniques, affaires générales et juridiques, état civil, finances…

PETITE ENFANCE
Budget : 5 205 083 € / 136 agents
4 crèches collectives 3 crèches multi-accueil 1 crèche familiale 1 relais parents /enfants 1 crèche privée 2 crèches intercommunales 1 crèche associative

SECURITE
Budget : 2 091 508 € / 23 agents
Police Municipale et contribution au Service Départemental d'incendie et de Secours

SPORTS ET JEUNESSE
Budget : 3 047 090 € / 43 agents
4 complexes sportifs 1 piscine 3 maisons de quartier 1 Point Information Jeunesse et les conseils de jeunes

SCOLAIRE, ACCUEILS DE LOISIRS, RESTAURATION SCOLAIRE
Budget : 7 534 605 € / 117 agents
8 écoles maternelles publiques 5 écoles élémentaires publiques 3 écoles privées soit 3 116 enfants scolarisés 5 accueils de loisirs maternels 3 accueils de loisirs primaires Garderies du matin et du soir, études surveillées, transport scolaire Une cuisine centrale dont le fonc- tionnement est mutualisé avec Carrières-sur-Seine

CULTURE
Budget : 2 962 366 € / 49 agents
Conservatoire, médiathèque, CEHA, Centre Artistique J. Catinat, Hameau Fournaise

VOIRIE, RÉSEAUX, ENVIRONNEMENT
Budget : 2 592 690 € / 22 agents - Entretien des routes et des espaces verts

 

Sport poussins
Conservatoire

Petite enfance

 


SOCIAL, FAMILLE ET LOGEMENT
Budget : 1 459 305 € / 12 agents
La Ville subventionne le CCAS à hauteur de 707 088 €


DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
Budget : 486 833 € / 3 agents

 

 


 

 

 

Dépenses d'investissement : 7 855 280 €
Un dynamisme renouvelé

Les dépenses d’investissement servent à construire et améliorer le patrimoine de la ville. Focus sur deux secteurs pour 2013 : la voirie et le développement durable.



Shema

VOIRIE
La ville lance un grand plan d’inves- tissement dans le secteur de la voirie. L’objectif ? Remettre à niveau les voies et les trottoirs sur 10 ans.

Plusieurs rues sont concernées par cette réfection : rue du Général Leclerc (entre la route de Carrières et la rue Esther Lacroix), rue Jean Moulin, avenue Charles Lambert, avenue Victor Hugo, avenue Paul Doumer, rue des Écoles (entre l’ave- nue de Brimont et l’avenue Foch) et rue de l’abbé Borreau. D’autres travaux de voirie sont également prévus, ils concernent : - L’aménagement des abords du nouveau bâtiment avenue Gambetta - La 1ère tranche de la réfection des voies du quartier des Marolles - La fi n de l’aménagement du mail sur l’île des Impressionnistes

DEVELOPPEMENT DURABLE
La ville poursuit son effort afi n de limi- ter son empreinte environnementale. Au menu de cette année : les écoles, l’éclairage public et l’hôtel de ville.

À l’école maternelle des Larris et l’école élémentaire du Val Fleuri : rénovation des chaufferies, par de nouvelles chaudières plus performantes. Remplacement des fenêtres à l’école des Champs Moutons et à l’hôtel de ville. Pour l'éclairage public : remplacement de 95 lampes d’éclairage public par des LED (lampes basse consommation)

rue du général Leclerc



rue des Écoles

École du Val Fleuri

 

 


 

Fiscalité : Chatou conserve la palme

 

Fiscalité : Cliquez sur le shema pour l'agrandir
Chatou reste cette année encore, la commune de plus de 10 000 habitants des Yvelines (appartenant à une intercommunalité) dont le cumul des deux principaux taux d‘imposition est le plus faible.

TAUX DE FISCALITÉ 2011 : VILLES DES YVELINES DE + 10 000 HABITANTS



 


Dette de la ville : baisse de 40% en 6 ans !

 

Dette de la ville : Cliquez sur le shema pour l'agrandir
Au 1er janvier 2013, elle s’élève à 18 159 111 € soit 600 € par habitant ; ce montant est à comparer à la moyenne des villes de la même strate : 1 051 € par habitant.
L'endettement de la ville a été pratiquement divisé par deux depuis 2006. Il devrait se situer autour de 20 M€ en fin de mandat.


DETTE : ENCOURS DE LA DETTE ET FRAIS FINANCIERS




 

 

FOCUS SUR : cinq services à la population

Pour vous permettre de mieux comprendre le financement de certaines prestations, nous vous présentons un focus sur cinq services à la population : accueils de loisirs, médiathèque, piscine, petite enfance et restauration scolaire.

 

ACCUEILS DE LOISIRSACCUEILS DE LOISIRS
Budget de fonctionnement : 1,67 M€

5  accueils de loisirsmaternels (217  enfants accueillis en moyenne)
et 3  accueils de loisirs primaires (242  enfants accueillis en moyenne)

 

qui finance les accueils de loisirs ?

 

 


PETITE ENFANCEPETITE ENFANCE
Budget de fonctionnement : 5,2 M€

336  places en équivalent temps plein

qui finance les crèches ? moyenne pour un enfant accueilli en crèche collective 10h/jour

 

 

 

 

 


MÉDIATHÈQUEMÉDIATHÈQUE
Budget de fonctionnement : 715 k€

Accueil du public et prêt de documents Animation publics scolaires (primaires et collèges)
Animation crèches, maison de retraite…Expositions
4  785  abonnés

qui finance l'accueil du public et le prêt de documents ?

 

 

 

PISCINEPISCINE
Budget de fonctionnement : 0,93 M€

Accueil et activité public individuelle, accueil des scolaires (élémentaires et collèges, public et privé, Chatou et hors Chatou) et associations
200  224  entrées dont 146  833  pour le public et les activités 335  jours d'ouverture

qui finance la piscine (les entrées et les activités individuelles) ?


 

 

 

CUISINE CENTRALECUISINE CENTRALE
Budget de fonctionnement : 2,36 M€

445  500  repas fabriqués pour la restauration pour les scolaires, mais aussi pour les accueils de loisirs, les crèches, le personnel et les personnes âgées.

qui finance la restauration scolaire ?









Ville internet @@@ 2012