L’Atlas Censier, définition
Le Cens était, sous l’Ancien Régime, une redevance fixe due au Seigneur par les habitants sur les terres et les maisons.
Des censiers ou terriers tenus à jour enregistraient les sommes dues par chaque « censitaire ». À chaque parcelle correspondait une superficie donnée en arpent, en perche et en pied et la nature du terrain (jardin, terre, pré, vigne…). Certains, comme à Chatou, étaient complétés par un Atlas représentant l’ensemble du territoire de la Seigneurie et sur lequel chaque parcelle était numérotée.
L’histoire de l’Atlas
Censier de Bertin
Henri Léonard de Bertin acquiert en 1762 la Seigneurie de Chatou. Il ne cesse dès lors de l’agrandir. En 1780, il fait établir un nouveau censier pour que soient prises en compte ses nouvelles acquisitions.
On ne sait pas si l’Atlas Censier a véritablement été utilisé pour prélever l’impôt. En effet, aucune somme n’a été reportée sur le registre. Ce n’est que deux siècles plus tard, que l’Atlas intégrera le patrimoine de la ville de Chatou, suite au don de Messieurs Renaud en 1971. Depuis, les Archives Municipales en assurent la conservation.