Histoire

La maison Levanneur

Deux siècles d’histoire

vue des bâtiments - 18ème siècleLa maison Levanneur telle que nous la connaissons aujourd’hui est le vestige d’un ensemble de bâtiments beaucoup plus important.
Son histoire est complexe. Depuis la fin du 18ème siècle, les agrandissements, les démolitions et les rehaussements se sont succédés.
La première maison fut construite en 1775 sous l’impulsion du Seigneur de Bertin. Son premier occupant fut Pierre Etienne Levanneur. D’abord maison de pêcheur, Pierre Etienne était le plus important du village, elle sera occupée au fur et à mesure des extensions par des blanchisseurs, des cultivateurs, des maçons…

Le restaurant Levanneur

Le restaurant LevanneurVers 1830, une nouvelle activité voit le jour. Une partie de la maison est utilisée comme bar et pour la restauration. Sa situation à proximité de l’ancien pont (la chaussée du pont passait au niveau du premier étage) et la facilité pour obtenir l’autorisation de vendre du vin rendent cette activité rentable.
C’est à partir de 1855 qu’elle se développe après l’acquisition d’une partie des bâtiments par Marcault. Toute comme sa voisine, la célèbre maison Fournaise, la maison Levanneur dispose d’une terrasse et de chambres meublées, louées souvent par des artistes (Maupassant y aurait séjourné). Mais la fréquentation reste moins importante et la clientèle plus modeste que celle de la maison d’Alphonsine. Marcault laisse à sa fille, épouse Levanneur, la gestion du restaurant. C’est elle qui donnera son nom à la maison. Longtemps on lira sur la façade près du pont, « Restaurant Marcault, Successeurs Levanneur ».Mais lorsqu’elle décède en 1887, l’activité décline. Le canotage commence à passer de mode, son mari qui occupe toujours la maison se consacre à la pêche.

L’atelier de Derain et Vlaminck

Seine - ChatouEn 1900, alors que les bâtiments commencent à se dégrader, Derain et Vlaminck qui viennent de se rencontrer louent au père Levanneur une salle abandonnée. Ils y installent leur atelier. Parcourant l’Ile et les berges de Seine, c’est là qu’ils réalisent leurs premiers tableaux. Désargentés, ils occupent l’atelier qu’ils chauffent en faisant brûler les chaises inutilisées du restaurant. De nombreux amis et jeunes filles viennent leur rendre visite. Ils redonnent vie pour un temps à la maison qui devient le berceau d’un nouveau courant pictural, le Fauvisme.

Déclin et renouveau

Bords de SeineLe destin de la Maison Levanneur au cours du 20ème siècle est un peu similaire à celui de la maison Fournaise. Les bâtiments se dégradent. La maison est encore habitée en 1936 mais commence à tomber en ruine. Lors de l’aménagement du nouveau pont en 1966, de nouvelles habitations sont démolies et les bâtiments restant sont abandonnés. En 1991, la maison est achetée par la Ville de Chatou. Elle est réhabilitée. En 1997, à l’initiative de la Ville et du ministère de la culture, elle devient Centre National d’Art Contemporain renouant ainsi avec son passé.

 

 

Chenille processionnaire du pin
Propriétaire ou locataire : si vous constatez la présence de cocons dans votre jardin, faites appel à un élagueur pour les faire supprimer. Infos : www.fredonidf.com
Chenille processionnaire du pin
Propriétaire ou locataire : si vous constatez la présence de cocons dans votre jardin, faites appel à un élagueur pour les faire supprimer. Infos : www.fredonidf.com
Chenille processionnaire du pin
Propriétaire ou locataire : si vous constatez la présence de cocons dans votre jardin, faites appel à un élagueur pour les faire supprimer. Infos : www.fredonidf.com
Chenille processionnaire du pin
Propriétaire ou locataire : si vous constatez la présence de cocons dans votre jardin, faites appel à un élagueur pour les faire supprimer. Infos : www.fredonidf.com
Chenille processionnaire du pin
Propriétaire ou locataire : si vous constatez la présence de cocons dans votre jardin, faites appel à un élagueur pour les faire supprimer. Infos : www.fredonidf.com
Chenille processionnaire du pin
Propriétaire ou locataire : si vous constatez la présence de cocons dans votre jardin, faites appel à un élagueur pour les faire supprimer. Infos : www.fredonidf.com

Ville internet @@@ 2012