Histoire

Catoviens célèbres : Maurice Berteaux (1852-1911)

Ses débuts dans la vie politique

Né en 1852, d’une famille bourgeoise aisée, Maurice Berteaux, jeune homme brillant se passionne pour les problèmes boursiers. En 1879, il hérite de la charge d’agent de change de son beau-père, Charles Lambert, ancien maire de Chatou. Installé à Chatou dans la demeure de ses beaux parents rue Labélonye, il devient conseiller municipal en 1888 et maire de Chatou en 1891.

Le député et l’homme d’Etat

Maurice BerteauxEn 1893, il est élu pour la première fois député. Il sera réélu jusqu’à sa mort. Très actif à la Chambre des Députés, au sein de la Commission des Finances notamment, ses qualités politiques et humaines le rendent de plus en plus populaire au sein de la gauche radical socialiste. Après avoir également beaucoup œuvré à la Commission de l’Armée, il est nommé Ministre de la Guerre en 1904. Après sa démission en 1906, il est élu Vice-président de la Chambre des Députés et Président de la Commission du Budget. Quelques mois avant sa mort en mars 1911, il redevient Ministre de la Guerre du gouvernement Monis.

Un grand maire de Chatou

Maurice Berteaux a très largement contribué à faire de Chatou une ville moderne. Il est à l’initiative de la construction de la salle des fêtes inaugurée en 1894. Il finance personnellement l’installation du téléphone en 1893. Farouche républicain, il fait voter la laïcisation des institutions scolaires et fait ériger devant la Mairie un buste de la République. Des réels progrès sont faits en matière d’assainissement, les écoles sont agrandies.

Une mort tragique

Funérailles nationales de Maurice BerteauxLe 21 mai 1911, Maurice Berteaux se rend avec le Président du Conseil sur le terrain d’aviation d’Issy les Moulineaux pour assister à une course d’aéroplane. Alors que les premiers engins tentent de décoller, c’est le drame : un appareil s’écrase sur le cortège blessant le Président du Conseil et tuant Maurice Berteaux sur le coup. La tristesse est vive à Chatou et dans le reste du pays. On décide de funérailles nationales. Après le défilé d’un grand cortège sur les Champs Elysées et à Chatou, Maurice Berteaux est enterré au cimetière de Chatou. En hommage à ce grand homme de la Troisième République, la place des Fêtes sera rebaptisée, place Maurice Berteaux et un monument sera élevé par souscription nationale dans le square.

 








Ville internet @@@ 2012