Histoire

Chatou magazine - pages Histoire


LE BOULEVARD DE LA RÉPUBLIQUE : Un passé dynamique et industriel
Retrouvez tous les articles :
Boulevard de la République
Boulevard de la République
au début du XXe siècle.
Usines Pathé
Usines Pathé Début du XXe siècle.
Avialex
Avialex : atelier de tôlerie dans les années 60.
Cliquez sur les images pour les agrandir

Le boulevard de la République était autrefois appelé « chemin des Flandres ». Une partie de ce chemin est devenue le boulevard Jean Jaurès. Au XVIIIe siècle, le Seigneur Bertin décide d’interdire aux habitants la traversée de sa propriété. Il améliore donc un axe pour leur permettre de passer ailleurs : le chemin des Flandres.
Puis, dans les années 1840, le propriétaire de la Faisanderie, M. de Brimont, entreprend de gros travaux sur cet axe, permettant au chemin des Flandres de devenir un véritable axe de passage.

Jusqu’à la moitié du XIXe siècle, la zone demeure essentiellement agricole et peu habitée : le chemin des Flandres reste un lieu de passage.

La vraie révolution intervient dans la deuxième moitié du XIXe avec l’arrivée du chemin de fer et des notables parisiens qui s’installent à Chatou. Ces derniers prennent leurs quartiers principalement au centre du village, à proximité de la gare. Mais avec eux, une autre population apparaît : celle des métiers de service. De nombreux artisans s’installent dans des zones périphériques, un peu éloignées des zones de villégiature, trop coûteuses. C’est ainsi que va naître le quartier limitrophe au boulevard de la République.

Au-delà de l’arrivée de la population, c’est surtout l’industrialisation qui va marquer son empreinte sur le quartier. Les usines Pathé ouvrent en 1898 à l’angle de la rue Émile Pathé et du boulevard de la République. Quelques années plus tard, les ateliers de construction mécanique Georges Filtz et Grivolas s’installent à côté des usines Pathé, au n°39. Ils sont constructeurs de matériel agricole et de tracteurs. Dans les années 1920, les ateliers sont remplacés par les usines du constructeur automobile Georges Irat, également vainqueur de plusieurs courses automobiles.

Ainsi, tout au long du XXe siècle, et notamment après la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses entreprises voient le jour sur le boulevard de la République, contribuant à dynamiser le quartier : les Usines Markt au n°51, ou Frigeco au n°31 (constructeurs d’appareils frigorifiques), la Compagnie Française des Engrais Synthétiques Schoubrenner, Porcheron et Cie au 27-31 boulevard de la République, les sociétés d’emballage ou d’emploi de matières plastiques au n°26.

« Au XX siècle, de nombreuses entreprises y voient le jour. »

À l’emplacement de l’actuelle médiathèque se trouvait l’usine de Montaudoin, qui fut ensuite remplacée par la société Chaudrelex en 1939 (fabricant de réchauffeurs d’huiles pour sous-marins ou de portiques pour trains d’atterrissage d’avions de chasse) devenue Avialex en 1951. L’usine fut par la suite détruite au début des années 1970.
Peu à peu, les activités industrielles disparaissent pour laisser place aux activités de service.
À la fin des années 80, l’Espace Lumière et ses entreprises voient le jour.

L’inauguration de la médiathèque, en 2004, et la construction, en cours, du nouvel espace culture/jeunesse sont le reflet de ce dynamisme et de la diversité dont l’histoire du boulevard de la République est marquée.



Démarchage abusif
Aucune entreprise n´est mandatée par la Ville de Chatou pour vendre des espaces ou des insertions publicitaires.
Guide des associations
L´édition 2016-2017 est disponible ! Téléchargez-le
Démarchage abusif
Aucune entreprise n´est mandatée par la Ville de Chatou pour vendre des espaces ou des insertions publicitaires.
Démarchage abusif
Aucune entreprise n´est mandatée par la Ville de Chatou pour vendre des espaces ou des insertions publicitaires.
Démarchage abusif
Aucune entreprise n´est mandatée par la Ville de Chatou pour vendre des espaces ou des insertions publicitaires.
Démarchage abusif
Aucune entreprise n´est mandatée par la Ville de Chatou pour vendre des espaces ou des insertions publicitaires.

Ville internet @@@ 2012