Histoire

Chatou au fil des siècles

Les origines

La région de Chatou est sans doute occupée dès l’époque Gauloise. Mais c’est à un citoyen romain du nom de Cattus, qui y installa sa villa que la ville doit probablement son nom.

Le développement du village

rois mérovingiensDepuis le 6ème siècle, un village se développe autour d’une villa mérovingienne (les rois mérovingiens établirent de nombreuses villas dans la région : à Rueil, au Pecq…)
Au 9ème siècle, les seigneuries de Chatou et de Croissy s’étendent. La forêt est défrichée et les habitants vivent de la pêche, de la culture de la vigne. Le commerce se développe petit à petit malgré les invasions des Normands. Au 11ème siècle, une église en bois est construite (à l’emplacement de l’Eglise actuelle) et le premier bac pour traverser le fleuve apparaît. Il sera utilisé jusqu’à la construction du pont de Chatou au 17ème siècle.

Les seigneurs de Chatou

Les premiers seigneurs


En 1374, conseiller du roi Charles V, Gilles Malet, achète la seigneurie. Il y fait construire une vaste demeure, appelée Château-Vieux, aujourd’hui détruite. Chatou se développe grâce à la construction d’une résidence royale à Saint-Germain-en-Laye (dès 1375) qui en fait un passage obligé sur l’axe Paris/Saint-Germain.

 

 

 

 

 

La famille Le Pileur-Portail

La famille Le Pileur achète la seigneurie de Chatou en 1571. Leurs héritiers, les Portail, leur succèdent au début du 17ème siècle. C’est à cette époque qu’est prise la décision de construire un pont de bois (1626) qui sera plusieurs fois détruit.

La Seigneurie de Bertin


En 1762, Henri Léonard de Bertin, contrôleur général des finances et ministre de Louis XV acquiert la seigneurie de Chatou. Il fait restaurer le Château Vieux puis selon les plans de Soufflot il fait construire le Nymphée et un deuxième château, détruit en 1910. Il fut le dernier seigneur de Chatou.

 

Les transformations du XIX ° siècle

Le 19ème siècle marque un tournant dans l’histoire de la ville. Sous l’impulsion de premiers magistrats exceptionnels comme Maurice Berteaux (1852-1911), la ville se transforme.
La ligne Paris-Le Pecq est ouverte en 1837. Chatou devient un lieu de villégiature prisé des bourgeois parisiens qui font construire de nombreuses villas. Le « petit peuple » de Paris vient profiter de ses dimanches au bord de la Seine.

 

Maurice Berteaux

...Les transformations du XIX° siècle

Hôtel de Ville

Le pont de bois est remplacé par un pont de pierre en 1836 et la commune du Vésinet est créée en 1875.

La création du marché, l’installation du gaz et de l’éclairage public, la construction d’un tramway, d’une salle des fêtes, l’acquisition de la propriété de Camille Périer pour en faire un nouvel Hôtel de Ville… font de Chatou une ville moderne.

 

 

 

Chatou, rendez-vous des artistes

bords de SeineLes paysages préservés des bords de Seine, les plaisirs du canotage, la vie des guinguettes attirent et inspirent les grands artistes du XIX° siècle. Renoir, habitué du célèbre restaurant Fournaise, y peint le célèbre Déjeuner des canotiers. Il est souvent rejoint par Manet, Maupassant…

Quelques années plus tard, les peintres Derain et Vlaminck, installés à Chatou créent un nouveau courant pictural qui fera date : le Fauvisme (appelé également Ecole de Chatou).

Le 20ème siècle

Les usines Pathé s’installent en 1898. Elles emploieront jusqu’à 1700 personnes (1955). D’autres usines ou ateliers s’installent (constructions mécaniques Filtz et Givolas, laboratoires Aspro, manufacture française de machines à coudre…).

 

La population ne cesse d’augmenter. De nouvelles constructions voient le jour : maisons individuelles aux Sabinettes, aux Marolles…Jugé vétuste et insalubre, le centre ville est entièrement rénové et un nouveau pont est construit (1966).

 

La ville se dote de nouveaux équipements sportifs et culturels : piscine, gymnase, centre artistique Jacques Catinat…
Chatou met également en valeur son patrimoine historique et culturel. Sur l’Ile de Chatou, rebaptisée Ile des Impressionnistes en 1971, le parc des Impressionnistes est inauguré en 1980.

 

Ile des Impressionnistes

La Maison Fournaise
et la Maison Levanneur sont restaurées. Avec la Gare d’Eau, inaugurée en 2000, elles constituent le cœur de la vie culturelle catovienne.

 

Pour en savoir plus

  • Paul Bisson de Barthélémy, Histoire de Chatou et de ses environs, Edition Le Livre d'Histoire - Larisse, 2002.
  • CRHC, Vivre à Chatou à la fin du XVIII° siècle, le Village retrouvé, Editions Septima, 1989
  • Jacques Catinat, Les Châteaux de Chatou et le Nymphée de Soufflot, Editions SOSP, 1974
  • Jacques Catinat, Les XII grandes heures de Chatou et la naissance du Vésinet, 1985

Tous ces ouvrages sont consultables à la Médiathèque Guillaume Apollinaire et aux archives municipales.

PHARMACIES DE GARDE
Retrouvez la listes des pharmacies de garde près de chez vous sur : monpharmacien-idf.fr
Horaires d´été
Du 6 juillet au 31 août, la mairie sera ouverte du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 16h45. L´État-Civil sera fermé le samedi matin du 9 juillet au 20 août inclus
PHARMACIES DE GARDE
Retrouvez la listes des pharmacies de garde près de chez vous sur : monpharmacien-idf.fr
PHARMACIES DE GARDE
Retrouvez la listes des pharmacies de garde près de chez vous sur : monpharmacien-idf.fr
PHARMACIES DE GARDE
Retrouvez la listes des pharmacies de garde près de chez vous sur : monpharmacien-idf.fr
PHARMACIES DE GARDE
Retrouvez la listes des pharmacies de garde près de chez vous sur : monpharmacien-idf.fr

Ville internet @@@ 2012