Engins de déplacement personnels (EDP) motorisés

Quelles sont les nouvelles règles ?

Publié le 22 janvier 2020

Trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards… ces nouveaux engins de déplacement personnels (EDP) motorisés apportent de nouvelles solutions pour se déplacer au quotidien et sont soumis à de nouvelles règles depuis septembre 2019. Le code de la route a évolué afin de prendre en compte l’existence de ces engins et de définir des règles d’utilisation dans l’intérêt de tous.

Elles sont essentiellement les mêmes que celles applicables aux cyclistes, avec certaines spécificités.

Voies de circulation

  • Les EDP motorisés ont interdiction de circuler sur le trottoir. Sur le trottoir, l’engin doit être conduit à la mainsans faire usage du moteur.
  • En agglomération, ils ont obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. À défaut, ils peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
  • Hors agglomération, leur circulation est interdite sur la chaussée, elle est strictement limitée aux voies vertes et aux pistes cyclables.

Quelles sont les sanctions ?

  • Si vous ne respectez pas les règles de circulation : 35 euros d’amende (2e classe) .
  • Si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé : 135 euros d’amende (4e classe).
  • Si vous roulez à plus de 25 km/h : 1 500 euros d’amende (5e classe).

À noter !

Les utilisateurs d’EDP non motorisés (trottinettes, skate-board, rollers, …) sont assimilés à des piétons par le code de la route. Ils peuvent donc circuler sur les trottoirs et sur les autres espaces autorisés aux piétons à condition de rester à la vitesse du pas.

En savoir plus www.interieur.gouv.fr 

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route
Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route