Flash infos

[Travaux rue Georges Clemenceau] La rue sera fermée les 26 et 27 août au stationnement et à la circulation. Une déviation sera mise en place par la rue de l'abbé Borreau et la rue des Écoles, dont les sens de circulation seront inversés. Retrouvez le plan de déviation ci-dessous dans "Actualités - Travaux d'été"

Joyeux anniversaire Monsieur Hachin!

Éric Dumoulin, Maire de Chatou et Véronique Chantegrelet, Conseillère municipale déléguée aux Seniors accompagnés de Marie-Hélène Regnouf, maire adjointe honoraire ont remis la médaille de la ville à Monsieur Hachin, Catovien et centenaire le 26 mars dernier.

Publié le 12 April 2019

Témoignage de Monsieur Hachin 

Christopher Hibbert
Christopher Hibbert
« C’est un centenaire qui vous écrit pour remercier notre Maire qui a eu la délicatesse de me rendre visite pour fêter cet anniversaire, ne pouvant moi-même me déplacer.

100 ans, qu’est-ce que c’est ?

C’est une vie très dense qui, comme tout un chacun, a connu des heures sombres et des périodes pleines de bonheur.

 La guerre, d’abord: Mobilisé fin 1939 et après un baptême du feu à Saumur avec l’école militaire de Saint Maixent, j’encadre un contingent à Alger avant d’intégrer un corps expéditionnaire Français en Italie ou je fais les campagnes de Naples et Sienne en passant par Cassino et Rome. Ensuite ce fut le débarquement à Saint Tropez, la prise de Toulon, Marseille et remontée des Vosges par la route Napoléon et enfin la campagne d’Allemagne.

Démobilisé en 1947, je rentre en Algérie ou je me marie et ou sont nés nos 4 enfants.

A l’indépendance, nous rentrons en France ou j’intègre la Spie-Batignolles.

Expatrié d’abord au Sahara, puis à Madagascar et en Iran, je rentre en France pour intégrer le siège de mon Groupe.

Originaire de Rouen, nous nous installons à Chatou en 1964.

Épargné par la maladie, j’ai la chance de vivre dans ce havre de paix avec mon épouse (71 ans de mariage !) entouré de nos 4 enfants et leurs épouses, nos 11 petit-enfants et nos 3 arrière-petit-enfants.

Je formule le vœu que chacun d’entre vous puisse connaître le même bonheur que le nôtre. »