La tribunes libres - Avril / Mai 2022

Publié le 13 April 2022

Groupe #Chatouunevilled’avance

(Groupe majorité)

CHATOU AUX CÔTÉS DES UKRAINIENS !

Le 24 février dernier, la vie de 45 millions d’Ukrainiens dont 7,5 millions d’enfants a changé en un instant. Depuis, le monde entier regarde avec effroi le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Si nous espérons tous que les tensions vont s’apaiser, la situation ne peut nous laisser indifférents. Nous le savons, les conflits ont un effet dévastateur sur tous ceux qui les subissent et particulièrement sur les enfants qui doivent faire face à la terreur et à l’incertitude. L’ONU estime qu’environ 5 millions de personnes devraient être déplacées dans les prochaines semaines pour tenter de se mettre à l’abri, alors que sur place les populations piégées par la guerre commencent à manquer de tout.

Cette crise menace l’équilibre économique européen et mondial – avec déjà une augmentation des prix des matières premières et des pénuries de biens dont il nous semblait jusque-là naturel de pouvoir disposer sans se questionner sur leurs modes de fabrication et d’approvisionnement. L’heure viendra de savoir comment les crises successives auxquelles nous devons faire face ces dernières années auront changé notre société, nos priorités ou notre avenir, mais pour l’heure le temps est à l’urgence.

Chatou a toujours été présente pour répondre aux besoins des populations déplacées en raison de situations politiques locales difficiles. Après avoir accueilli récemment des Tibétains, des Syriens… ce sont aujourd’hui des familles ukrainiennes qui font appel à notre solidarité locale.
Avec l’aide d’un tissu associatif solidaire toujours présent à nos côtés, dès les premières heures du conflit, la Ville a immédiatement mobilisé ses ressources. Trois logements communaux ont été mis à la disposition de la Préfecture afin d’accueillir des familles, dans le cadre du dispositif préfectoral Aurore activé ces dernières semaines au plan national. Depuis le 21 mars, plusieurs familles ont été accueillies. Dès leurs premières heures catoviennes, elles ont pu reprendre le cours d’une vie involontairement perturbée. Les enfants ont pu intégrer des écoles en fonction de leur niveau ou s’adonner à leur passion de la danse ou de la musique en entrant au Conservatoire.

La Ville accompagne et soutient par ailleurs l’association Cœur d’Ukraine créée par des jeunes d’origine ukrainienne de la Boucle de Seine dans l’organisation de collectes en fournissant un appui logistique important. Depuis début mars, plusieurs collectes ont déjà été organisées. Grâce à la générosité des Catoviens, elles ont permis de récupérer médicaments, matériel médical, produits d’hygiène et aliments de première nécessité… autant de dons qui ont pu prendre la route de l’Ukraine pour être remis directement aux populations sur place.

Par ailleurs, le 14 mars dernier, le Conseil municipal a débloqué une enveloppe de 20 000 euros, répartie entre l’association Cœur d’Ukraine (7 500 €) et le Fonds d’action extérieure des collectivités territoriales (Faceco) qui a reçu 12 500 euros. Ce fonds a été créé en 2013 pour sécuriser et centraliser les dons des collectivités en faveur de pays victimes de catastrophes ou de conflits. Et cela est sans compter sur les initiatives individuelles et anonymes portées par des familles catoviennes, les enfants des écoles ou autres instituts et entreprises locales.

La solidarité à Chatou, n’est pas un vain mot et nous pouvons en être collectivement fiers. 

Groupe Chatou Écologiste & Citoyenne !

POUR UNE OPPOSITION UTILE

Nous sommes convaincus qu’une opposition active doit chercher une position critique mais constructive afin de contribuer à des décisions plus efficaces pour la ville. Les réunions du conseil municipal sont ainsi des occasions pour notre groupe de faire part à la majorité de nos réflexions. Au cours de la séance du 14 mars, Chatou Écologiste et Citoyenne s’est illustré, entre autres, lors de 3 délibérations.

Alors que l’Ukraine est le théâtre de la barbarie depuis 2 mois et ses habitants victimes de l’invasion guerrière russe, la municipalité a souhaité venir en aide humanitaire au peuple ukrainien. Elle avait ainsi envisagé d’octroyer une aide de 15 000 €. Par notre intervention et notre proposition, un complément financier fût abondé à hauteur de 20 000 €. Une manière d’apporter une solidarité marquée et répondre aux souffrances humaines en ces temps sinistres, aux portes de l’Europe. Cette aide servira aux collectes de biens de première nécessité organisées par l’Association Cœur d’Ukraine. Elle sera aussi destinée au Fonds d’action extérieure des collectivités territoriales (Faceco) ; cet organisme centralise les dons que les collectivités versent aux pays victimes de catastrophes et de conflits. L’opposition a ainsi demandé une amplification de l’initiative de la ville.
--> Une incitation à plus de solidarité

S’agissant de la 2e délibération, la municipalité projetait de faire intervenir des food trucks lors des événements festifs catoviens et signer des conventions avec les exploitants de ceux-ci. Nous avons évoqué la prise en compte de critères environnementaux relatifs à leurs activités, comme le choix des contenants ou la gestion des déchets alimentaires, afin d’intégrer une démarche écoresponsable dans les conventions de prestations. La délibération fût retirée pour améliorer les clauses des conventions. Nous avons obtenu une écoute et une prise en compte optimisée de ce sujet.
--> Une incitation à plus d’écologie 

Au cours de ce conseil, nous avons aussi débattu des nouveaux tarifs culturels notamment des spectacles programmés par la ville. Nous avons souligné le manque de prise en compte d’un tarif jeune et d’un tarif social pour ouvrir aux différentes populations, les spectacles. Nous regrettons de ne pas avoir été entendus sur ce point, ce qui a occasionné un vote CONTRE.
--> Une incitation à un meilleur accès à la culture

Par ces exemples, nous agissons démocratiquement vers plus de solidarité, d’écologie et de social. Nous remarquons que la ville écoute parfois son opposition, et nous l’en remercions. Cependant, nous sommes encore loin d’un changement sensible et nécessaire de la politique locale pour faire face à la bataille du climat, de la solidarité et de l’inclusion. Pour ces sujets, nous souhaitons davantage de volontarisme de la part de notre ville.

Venez nous rejoindre, échanger et contribuer avec vos convictions à une évolution positive de Chatou.

José Tomas, Béatrice Bellini, Pierre Guillet et Yves Engler 

chatouecologistecitoyenne@gmail.com