La tribunes libres - Mars 2022

Publié le 23 February 2022

Groupe #Chatouunevilled’avance

(Groupe majorité)

Changer le regard sur le handicap ! Nous avons tous un rôle à jouer

Douze millions de nos concitoyens sont en situation de handicap, soit plus d’un Français sur cinq. Certes des lois successives ont permis des avancées pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ou dépendantes, pour autant, les attentes restent nombreuses. Elles interrogent l’ensemble du corps social et mettent chacun de nous face à ses responsabilités.

Par nature, notre société relègue, exclut, rejette ce qu’elle ne comprend pas et génère par cette attitude un isolement tant pour les familles, que pour les personnes elles-mêmes. Le handicap – quelle qu'en soit sa forme – reste la première cause de discrimination, loin devant celle relative aux origines.

Les exemples sont nombreux de ces sportifs, artistes, chercheurs, entrepreneurs… en situation de handicap, qui - grâce à leurs exploits et à leurs engagements - bousculent le regard d’une société trop souvent sujette à l’exclusion et fermée à la différence comme si elle pouvait être contagieuse. Le changement de regard vis-à-vis des personnes confrontées aux handicaps est un passage indispensable pour enraciner une transformation de fond. Nous avons tous un rôle à jouer. C’est aussi en sensibilisant nos proches, nos voisins, nos amis que nous pourrons franchir le cap de l’inclusion et créer un environnement favorable à chacun. Cela est d’autant plus vrai que la crise sanitaire de ces derniers mois a mis en évidence de multiples fractures, exacerbées - particulièrement lorsque l’on parle du handicap ou de l’âge - par un sentiment d’exclusion et de discrimination.

À l’échelon de la municipalité, c’est notre responsabilité d’accompagner chacun vers une plus grande autonomie et de garantir à tous une juste place dans la cité. Les initiatives de toute nature, menées par la Ville, pour rendre plus accessible un environnement local parfois mal adapté et pour faciliter l’accès aux démarches administratives, méritent d’être soulignées. Qu’il s’agisse de la mise en place d’un guichet unique au sein d’un centre administratif moderne et accessible par tous, au sein duquel on trouve un Centre d’Action Sociale au service des personnes en difficulté ; de la mise en place d’une politique exigeante de dématérialisation des démarches ; du déploiement de solutions permettant aux personnes malentendantes d’accéder aux services de la mairie via des pages dédiées du site internet de la Ville ; de travailler - au sein d’une commission accessibilité, ouverte à des nombreux partenaires – à l’amélioration des conditions de déplacement dans la ville ; de la mise en accessibilité - dès que cela est possible – de voiries qui n’ont pas été conçues à l’origine avec ce souci d’exigence ; de mettre en place – en amont des opérations de vote à venir – des bureaux de vote fictifs permettant aux personnes en situation de handicap de se familiariser avec cet acte citoyen auquel elles doivent pouvoir accéder ; de l’accueil en crèche d’enfants porteurs de handicap ; de subventionner des associations ou des actions en faveur de l’autonomie ; de conduire la réflexion de la mise en place de maisons de santé ou de réfléchir au sein d’une commission d’élus « Inclusion, Handicap, Santé » à des orientations nouvelles… notre volonté est de porter ces questions au cœur de nos politiques publiques et de faire plus !

Groupe Chatou Écologiste & Citoyenne !

Modification du PLU, une occasion à saisir

La municipalité de Chatou ambitionne de modifier le PLU (Plan Local d’urbanisme). A cet effet, la ville a établi un diagnostic et réfléchit à parfaire son plan d’actions. Bâtir la ville de demain, c’est prendre en compte les caractéristiques architecturales et prévoir les services, les moyens de déplacement, les commerces, les lieux de rencontres pour tous les habitants dans la ville. C’est également intégrer les grands changements climatiques et diversifier l’accueil de différentes catégories d’habitants. Du fait des prix élevés de l’habitat, et du manque de structures d’accueil pour les jeunes ménages, Chatou a perdu 900 habitants. Il est aussi nécessaire de mettre en place des solutions pour baisser la pollution et prévenir à notre échelle le dérèglement climatique.

BÂTIR une ville c’est respecter son histoire, son patrimoine exceptionnel, tout en s’ouvrant à l’avenir. La ville doit être vivante avec des lieux et des évènements de rencontres et d’échanges tout en rénovant subtilement son urbanisme pour qu’elle soit aimée de ses habitants avec des espaces verts et des points d’humidification urbains.

BÂTIR une ville c’est réaliser des services publics accessibles : transports, crèches, santé...La congestion urbaine est effectivement un écueil lors des cadences pendulaires pour se rendre au travail ou à l’école. Des raccordements sont possibles avec le réseau de transport du Grand Paris qui se construit, avec des noeuds d’échanges à Rueil, Nanterre et avec le T2 à Bezons. Le télétravail fait aussi émerger des besoins de nouveaux lieux.

BÂTIR une ville c’est répondre au besoin de logements pour tous, tout en équilibrant les sols artificialisés/non artificialisés. Un jeune ménage en début de carrière professionnelle a du mal à se loger à Chatou du fait des prix elevés de l’immobilier. Le taux légal de logements sociaux qualitatifs n’est toujours pas respecté par la mairie, nonobstant la conduite du plan triennal préfectoral de construction de ces logements. Comme communauté de vie, la ville a aussi le devoir d’accueillir les plus modestes, les victimes des accidents de la vie (divorce, chômage, maladie,…).

BÂTIR une ville c’est répondre aux défis écologiques liés au changement climatique indéniable. Nous y sommes, les prévisions ne sont plus de mises, nous en vivons désormais les conséquences : perturbation des saisons, fortes chaleurs. Les îlots de fraicheur vecteurs de lien social, de meilleure santé doivent se développer. Une végétalisation urbaine avec une préservation des corridors écologiques contribuent à limiter les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à embellir notre cadre de vie. Nous nous devons d’inventer des modes de vie permettant de baisser de manière conséquente nos consommations de ressources naturelles et d’énergies.

Nous vous invitons à venir partager vos points de vue avec nous sur ces sujets, pour élaborer une vision écologique et citoyenne, adaptée aux enjeux de notre ville. 

José Tomas, Béatrice Bellini, Pierre Guillet et Yves Engler 

chatouecologistecitoyenne@gmail.com