Flash infos

En raison des fortes températures prévues, la médiathèque sera ouverte de 9h00 à 12h00 le samedi 13 août.

Le centre administratif sera fermé le lundi 15 août.

Vague de chaleur : Protégez vous ! Restez au frais au maximum et pensez à boire de l'eau régulièrement.

Les tribunes libres - Septembre 2015

Septembre 2015

Groupe "Continuons Ensemble"

(Groupe Majorité)

L’avenir de Chatou se décide aujourd’hui

La mission des femmes et des hommes engagés en politique est à la fois de gérer le quotidien de leurs administrés, d’anticiper les problématiques, de s’adapter aux contraintes extérieures, par exemple les décisions fiscales de l’État, et malgré tout de préparer l’avenir.
Alors que la rentrée vient de sonner avec son lot d’interrogations et d’incertitudes, c’est bien ce que s’attache à faire chaque membre de la majorité municipale quel que soit son niveau de responsabilités : servir l’ensemble des Catoviens dans toutes les dimensions de leur vie quotidienne.
Le succès renouvelé du Forum des associations, qui s’est tenu il y a quelques jours, témoigne notamment de notre volonté de soutenir les initiatives tant sociales, éducatives, solidaires que sportives ou culturelles.
Personne, par exemple, ne peut mettre en doute notre attachement à défendre notre patrimoine local, particulièrement celui de l’Île des Impressionnistes. Il est vrai que plutôt que d’utiliser les moyens municipaux au profit de quelques-uns, nous avons la préoccupation de proposer de nouvelles ambitions. Nos objectifs pour le Hameau Fournaise sont clairs : renforcer l’animation, préserver l’esprit village, offrir des possibilités de formations qualifiantes et faire connaître au plus grand nombre, scolaires ou retraités, Catoviens ou visiteurs étrangers, nos trésors locaux ; notamment ces bateaux de Seine dont nous sommes dépositaires par la volonté de bénévoles courageux qui ont su, à une époque, créer une synergie ambitieuse et visionnaire autour de leur travail. Toutes les bonnes volontés sont appelées à participer à ce projet collectif sans s’entêter dans de stériles polémiques.
Tournons-nous en effet vers l’avenir, malgré les moyens contraints qui sont les nôtres aujourd’hui. Alors que l’État vient de décider de réduire de 30 % les dotations jusque-là allouées aux communes et intercommunalités, retrouvons-nous dans un esprit citoyen, le 19 septembre de 10h à 12h place Berteaux, pour échanger autour de la situation financière et économique des collectivités, dénoncée par l’Association des Maires de France.

Groupe "Chatou c'est vous"

Emmanuel Loevenbruck, Clémentine Masson, Vincent Grzeczkowicz 
www.chatoucvous.fr

SEQUANA patrimoine catovien en danger (2/2)

Voir le début de cet article dans la tribune « Cap Chatou »

Renouer le dialogue.

Aujourd’hui la municipalité souhaite reprendre le local atelier dédié à SEQUANA pour, semble-t-il, y mettre un projet de formation semi-professionnel du bois. Elle n’a donc pas renouvelé son bail et force cette association à quitter les lieux sans lui proposer la moindre solution de remplacement. Ni l’origine, ni l’intérêt, ni le financement de ce nouveau projet, encore à l’état d’ébauche, n’ont été présenté tant au conseil municipal qu’en commissions.
Par ailleurs, privée de son outil de travail, SEQUANA s’est sentie agressée et a fait appel à la justice pour contester cette décision. 
Cette situation ne peut durer et surtout ne peut conduire qu’à une situation préjudiciable pour l’ensemble des acteurs, alors qu’une solution concertée devrait permettre de faire bénéficier chaque projet de synergies mutuelles.
Il est temps de renouer le dialogue entre la municipalité et SEQUANA afin d’une part d’expliciter les critiques réciproques, mais surtout d’exprimer précisément les souhaits et les besoins de chacune des parties et les conditions de réussite des différents projets en vue de l’élaboration d’une solution globale.
Ensuite, le conseil municipal devra travailler pour garantir les moyens permettant la réussite de ces projets.

Mobilisons-nous pour faire vivre ce projet.

Les Catoviens veulent que le Hameau Fournaise sur l’Île des Impressionnistes vive et que le patrimoine nautique puisse en être un des fleurons essentiels.
Ce week-end du patrimoine est l’occasion de le prouver. Nous vous invitons donc à venir admirer ces bateaux, à venir discuter avec les bénévoles de l’association SEQUANA.
Ce sera surtout l’occasion de vous exprimer sur ce que doit être l’avenir de ce patrimoine, de signer la pétition demandant la reprise d’un dialogue constructif entre les acteurs.
Et bien sûr vous pourrez aussi adhérer à l’association pour renforcer son action.

Groupe "Cap Chatou"

Pierre Grison, Katya Lainé, José Tomas
contact@cap-chatou.fr

SEQUANA, patrimoine catovien en danger (1/2)

Devant l’attitude du maire qui souhaite le départ de SEQUANA et son refus de porter le sujet de l’avenir de SEQUANA et du patrimoine nautique à l’ordre du jour du conseil municipal, deux groupes d’oppositions ont décidé de consacrer de manière complémentaire et concertée leurs tribunes de ce journal de rentrée à ce sujet.

Un patrimoine qui doit rester vivant et catovien.

Depuis plus de vingt ans, grâce à l’action concertée des bénévoles et de la municipalité, l’association SEQUANA a permis de faire revivre tout un patrimoine nautique qui faisait la fierté de la Maison Fournaise au début de ce siècle. Ce sont ainsi près de 50 bateaux qui ont été sauvés de la destruction, réparés, remis à neuf, et remis à l’eau pour conforter l’image de Chatou. Cette association fait partie du patrimoine de Chatou et de son histoire fluviale.
Ce patrimoine a été cédé gracieusement en 2013 à la municipalité afi n d’en garantir la pérennité. Mais SEQUANA doit continuer à les entretenir ainsi qu’à enrichir cette collection, et pour cela elle doit disposer des locaux nécessaires.De nombreux bénévoles de Chatou et de quelques villes voisines ont réappris ou appris les gestes du travail du bois, les techniques de l’art nautique, et forment aujourd’hui une équipe compétente et vivante.
Quant à l’association Sequana elle-même, elle est certes passée par une période agitée, mais aujourd’hui, elle a retrouvé son équilibre, est en bonne santé financière et souhaite, de manière unanime, continuer son action
SEQUANA est fortement amarrée à la Maison Fournaise : patrimoine de peinture d’un côté, art nautique de l’autre, se complètent naturellement. Vouloir briser ce lien est une erreur, il faut contraire le renforcer, rendre ce patrimoine encore plus vivant pour les Catoviens, former de nouveaux bénévoles.
(voir la suite : « Renouer le dialogue » et « Mobilisons-nous » dans la tribune « CHATOU, c’est Vous »

Groupe "Objectif Chatou"

Pierre Arrivetz -  Véronique Pecheraux
piarri@orange.fr - 06 33 33 25 76

Nos 1 375 électeurs n’ont pas à regretter leur vote. Ayant eu l’audace d’un vrai programme pour Chatou, nous voyons avec satisfaction plusieurs mesures mises en oeuvre par la municipalité :

• La pose de caméras de surveillance : naguère jugée indigne par tous les groupes, elle vient d’être votée en juin et sera réalisée sous les recommandations de la Police nationale qui déterminera les emplacements des caméras.

La réfection des chaussées avec des revêtements anti-bruit dernière génération : quel confort pour tous ! les rues Lantoine et Camille Périer en bénéficient après des travaux exemplaires et notre requête pour ne pas oublier les rues régulièrement laissées pour compte, dans lesquelles figurent encore la rue de Sahüne et l’avenue Rubens.

• La protection du patrimoine : sujet qui fatiguait à son évocation, il revient en force depuis la loi Duflot supprimant les dispositions spécifiques des zones patrimoine dans les PLU, créant un trou juridique aux conséquences désastreuses. Alors qu’en 2006, la municipalité avait déclassé les villas et instauré des zones patrimoine, celle-ci s’adresse pour la réalisation d’un nouveau
classement dans le PLU à une association de défense du patrimoine dont les membres de notre groupe sont administrateurs. Bravo à Monsieur le Maire et à Monsieur Atkins pour cette belle initiative.

Et au milieu de ces bonnes nouvelles, le renvoi de Sequana, c’est-à-dire du patrimoine nautique lié à Fournaise : là, la municipalité reprend le chemin de la faute devant l’histoire (cf Pathé-Marconi). Le conseil municipal n’a même pas été consulté. Mais il est encore temps de revenir sur ce choix. Tout le monde applaudira. Clouant au pilori la démission collective dans des circonstances plus tragiques, le natif de Chatou, Georges Mandel, ne déclarait-il pas : « Il suffit de vouloir ! »