Flash infos

Keolis nous informe que, suite aux négociations annuelles obligatoires sur les salaires et les conditions de travail, 5 organisations syndicales ont déposé un préavis de grève à partir de lundi 22 avril. Le mouvement risque d’être très suivi les journées des 22 et 23 avril. Plus d’infos https://www.iledefrance-mobilites.fr/.../argenteuil... ou www.casgbs.fr.

Zones EnR : consultez les cartes

Dans un contexte de mobilisation en faveur de la transition énergétique et pour relever le défi climatique, la loi relative à l’accélération de la production des énergies renouvelables, dite APER, du 10 mars 2023, prévoit notamment la définition, par les communes, de zones jugées préférentielles et prioritaires pour la production d’énergies renouvelables. À ce titre, un débat s’est tenu jeudi 7 décembre en Conseil communautaire, à l’issue duquel une consultation publique est lancée auprès des habitants.

Publié le 14 décembre 2023

90% de l’énergie consommée aujourd’hui en Île-de-France est importée et seuls 9% des consommations énergétiques sont couverts par des énergies renouvelables. Face à ce constat, la loi n° 2023-175 du 10 mars 2023 vise à accélérer le développement de ces énergies, pour atteindre les objectifs nationaux de réduction de gaz à effet de serre d’ici 2050 et renforcer l’indépendance énergétique de la France.

L’article 15 de cette loi introduit notamment un dispositif de planification territoriale pour les communes : d’ici le 31 décembre, elles sont invitées à identifier des zones pour l’implantation d’installations terrestres de production d’énergie renouvelable. Une première étape pour atteindre les objectifs fixés dans le Plan Climat de la CASGBS adopté en juin dernier, qui prévoit d’ici 2050 +38 % d’énergies renouvelables sur le territoire par rapport à 2017.

Des zones indicatives

Les zones sont établies pour les différentes sources énergétiques que sont la géothermie, le solaire, la méthanisation et l’éolien. Elles illustrent la volonté des communes d’orienter préférentiellement les projets vers des espaces qu’elles estiment adaptés. Les projets développés dans ces zones pourront bénéficier de procédures administratives simplifiées et de mécanismes financiers incitatifs.

Toutefois, il est à noter que le fait d’être situés dans une zone d’accélération ne garantit pas aux porteurs de projets la délivrance d’une autorisation ou d’un permis. Par ailleurs, des projets peuvent également s’implanter en dehors de ces zones, mais ils devront dans ce cas obtenir la validation d’un comité de projet.

En savoir plus