Flash infos

[FLASH INFO] Suite aux fortes pluies, la ville de Carrières-sur-Seine a fermé ses quais de Seine pour cause d'inondations. Par conséquent, l'avenue Gambetta est également fermée à la circulation (sauf riverains) depuis la rue des Coteaux. Une déviation a été mise en place par la rue Berthelot pour rejoindre la route de Carrières-sur-Seine.  Fermeture de la voie entre le Poney club et le mail (face à Rueil-Malmaison). /!\ - Ne vous déplacez que si nécessaire - Ne vous engagez pas sur des routes inondées - Pensez à vérifier vos caves / garages.  Merci pour votre compréhension. Soyez vigilant !

Réhabilitation et restauration du patrimoine Catovien

Souvenirs des grandes heures de Chatou, le Nymphée de Soufflot et l’Hôtel de Ville sont des témoignages de notre passé à préserver. La Ville souhaite que leur restauration s’achève à l’horizon 2022-2023.

Réhabilitation et restauration du patrimoine catovien 

Autrefois, chaque commune ou presque de la banlieue parisienne possédait son propre château. Mais l’évolution économique et la spéculation immobilière ont souvent eu raison de ce patrimoine. La Ville de Chatou n’a pas échappé à cette tendance : le Château Neuf construit au XVIIIe siècle sur les plans de Soufflot pour le ministre Bertin et le pavillon de la Faisanderie, édifié par Belanger pour le comte d’Artois, n’ont malheureusement pas résisté au temps.

D'autres témoignages du patrimoine local ont eu plus de chance, notamment : l'Hôtel de Ville, initialement un petit château habité à la fin du XVIIIe siècle par le danseur Gaëtan Vestris, et le Nymphée de Soufflot, un ouvrage unique du XVIIIe construit par le ministre Bertin en bord de Seine.

La Ville a toujours été fière de son patrimoine culturel et historique. C’est pourquoi elle s’est engagée, depuis de nombreuses années, dans une politique de sauvegarde, de préservation et de protection de ce patrimoine.

Après la restauration de la maison Fournaise et le développement du hameau Fournaise, elle lance aujourd’hui un grand projet : restaurer le Nymphée de Soufflot pour le sauver et l’ouvrir au public ; et réhabiliter la façade de l’Hôtel de Ville pour lui redonner son lustre d’antan. Parallèlement, sa restructuration intérieure sera réalisée suite au regroupement des services municipaux, rue des Beaunes. Pour l’aider dans le financement de ces travaux de grande ampleur, la Ville a lancé le 26 juin dernier une Fondation abritée par l’Institut de France : « la Fondation de sauvegarde du patrimoine catovien ».

Plus que jamais, la Ville a besoin du soutien et de la générosité de ses habitants mais aussi de bienfaiteurs pour continuer de rayonner culturellement ! 

Une Fondation de sauvegarde du patrimoine catovien

Par délibération du 26 juin dernier en Conseil municipal, les élus ont décidé de voter la création d'une fondation afin de faire appel à la générosité publique et privée. "La Fondation de sauvegarde du patrimoine catovien" sera officiellement lancée en septembre lors de l'inauguration du Centenaire Renoir à Chatou.

Elle sera abritée par l'Institut de France pour les six prochaines années après la signature d'une convention.

Cette Fondation a pour but de restaurer et de réhabiliter des bâtiments historiques situés sur le territoire de la commune en vue de leur protection et de leur ouverture au public. La Fondation a pour priorité la restauration du Nymphée de Soufflot et celle de la façade de l’Hôtel de Ville de Chatou auxquelles pourraient s’ajouter, dans un second temps, la Maison Fournaise et la Maison Levanneur, situées sur l’Île des Impressionnistes.

Afin de financer ces restaurations, la Fondation a pour objectif de lancer des campagnes d’appels de fonds auprès de partenaires publics et privés. La Fondation peut donc recevoir tous dons et legs de personnes physiques ou d’entreprises mais aussi des subventions publiques (Union européenne, État, collectivités locales).

 L'Institut de France, c'est quoi ?

L’Institut de France est une institution française créée par la loi du 25 octobre 1795. Aujourd’hui, cette institution de l’État est placée sous la responsabilité du chancelier Xavier Darcos, depuis le 1er janvier 2018. L’Institut de France est composé de 5 Académies : l’Académie Française, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, l’Académie des Sciences, l’Académie des Beaux-arts et l’Académie des Sciences morales et politiques. Il a pour missions de contribuer, à titre non lucratif, au perfectionnement et au rayonnement des lettres, des sciences et des arts, et de décerner des récompenses aux inventions et découvertes utiles, aux succès distingués dans les arts, aux belles actions… Mais ce pôle unique a aussi une vocation philanthropique. À travers les 200 Prix et Fondations qu’il abrite, l’Institut de France est un acteur majeur du mécénat scientifique, culturel et humanitaire en France.