Flash infos

[FLASH INFO] Suite aux fortes pluies, la ville de Carrières-sur-Seine a fermé ses quais de Seine pour cause d'inondations. Par conséquent, l'avenue Gambetta est également fermée à la circulation (sauf riverains) depuis la rue des Coteaux. Une déviation a été mise en place par la rue Berthelot pour rejoindre la route de Carrières-sur-Seine.  Fermeture de la voie entre le Poney club et le mail (face à Rueil-Malmaison). /!\ - Ne vous déplacez que si nécessaire - Ne vous engagez pas sur des routes inondées - Pensez à vérifier vos caves / garages.  Merci pour votre compréhension. Soyez vigilant !

Groupe : Chatou Écologiste & Citoyenne !

Groupe Alternatif d'opposition 

Publié le 27 mai 2021

Groupe Chatou Écologiste & Citoyenne ! 

L’île de Chatou, une zone dénaturée : à quand le poumon vert ?

Le 5 juin 2021, à l’occasion de La Journée mondiale de l’environnement, la Municipalité envisage d’organiser un ramassage des déchets sur l’île de Chatou. La décision est devenue indispensable, l’île, classée zone naturelle protégée, se retrouvant souillée de détritus.

L’enjeu de nettoyer l’île et d’éliminer ces déchets, notamment les plastiques, est primordiale. En premier lieu, pour les Catoviens et les habitants limitrophes qui s’y promènent, et plus largement pour la planète. Plus de 80% des plastiques retrouvés dans les océans sont transportés par les fleuves : il est donc préférable de les ramasser avant qu’ils n’arrivent à la mer, et encore mieux : éviter d’en avoir ! Prévenir la production de ces déchets pour ne pas salir la Seine est de la responsabilité de chacun et aussi des communes. À ce titre, la mise en place de mesures sur les marchés pour une gestion plus responsable des déchets a été intégrée par la commune dans son prochain appel d’offres dont certaines sur proposition du groupe Chatou écologiste et citoyenne.

L’appel au ramassage est utile surtout pour une île qui a souffert d’atteintes à son intégrité écologique dans un passé lointain, considérée comme décharge dans les années 60, mais aussi récemment. Elle porte aujourd’hui les stigmates de ces agressions dont la commune a la responsabilité car n’ayant pas fait respecter le droit pour protéger cet espace naturel : abattage des peupliers par les Voies Navigables de France réalisé à l’insu de la commune, constructions illicites réalisées depuis des années avec «la participation tacite de la commune», comme l’a souligné le tribunal administratif dans son jugement de janvier 2021 et qui confirme le statut illégal des extensions des constructions. L’île souffre aussi de la construction de la nouvelle ligne RER E qui a nécessité l’abattage de nombreux arbres et altéré sa biodiversité de façon irréversible.

Nettoyer l’île est nécessaire mais insuffisant ; il est temps de la protéger. La majorité s’est découverte écologiste lors des dernières élections mais il faut mettre les actes en adéquation avec les mots et surtout les enjeux. Oui, au nettoyage, à l’éradication des dépôts de déchets, au contrôle des activités qui peuvent nuire... Mais immédiatement et en continu, pas seulement une fois par an lors de la Journée mondiale !
L’île mérite que l’on prenne soin d’elle et que sa classification de zone naturelle soit respectée et développée. Quel est le plan de la ville sur le devenir de l’île ? Y en a-t-il ? Va-t-on laisser les dégradations se poursuivre ? Plus qu’espérer, il nous faut réclamer un projet pour l’île afin de la protéger et en faire un vrai poumon vert pour les Catoviens.

Comment faire bouger les lignes politiques de manière plus efficace et ne plus se satisfaire d’actions dont les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux à atteindre (pour rappel, l’Accord de Paris nous engagent à - 40 % de gaz à effet de serre émis d’ici 2030). Il faut soutenir les citoyens qui alertent des atteintes portées à la biodiversité sur Chatou, comme ailleurs. Les marches pour le climat du 9 mai, notamment à la suite de la publication d’une Loi Climat «diminuée», nous encouragent à ne pas laisser faire. Il est aussi de NOTRE RESPONSABILITÉ D’ÊTRE REDEVABLE DE NOS ACTES POUR LES JEUNES GÉNÉRATIONS.

Venez nous rejoindre pour construire un monde plus respectueux de tous !

José Tomas, Béatrice Bellini, Pierre Guillet et Yves Engler 

chatouecologistecitoyenne@gmail.com